logo Achetez vos places

Canticum Novum

Ararat : dialogue France-Arménie

 

NUMÉRO 7

Vendredi 28 juillet – 21h30
Château de Chambonas
Tarifs de 20 à 30 €

Achetez vos places

 

Programme
Musique liturgique et populaire arménienne
Musique du Royaume de Jérusalem
Musique française : Estampies et Danses Royales,
Le Manuscrit du Roi ca.

Distribution
Barbara Kusa, Emmanuel Bardon, Varinak Davidian, chant
Aliocha Regnard, nyckelharpa, fidula
Emmanuelle Guiges, kamensheh, vièle
Valérie Dulac, vièle, lire d’archet
Spyros Halaris, Kanun
Philippe Roche, oud
Gwénael Bihan, flûtes à bec
Agop Boyadjan, duduk
Ismaïl Mesbahi, Henri-Charles Caget, percussions

www.canticumnovum.fr

 

YouTube-icon-dark Découvrir un extrait

 

 

 

Canticum Novum
Ararat : dialogue France-Arménie

 

 

Spécialiste de musiques anciennes, Canticum Novum tisse des liens entre les musiques d’Europe occidentale et du bassin méditerranéen. La musique populaire et la musique savante se rencontrent pour valoriser la diversité des répertoires méditerranéens mais aussi afghans, turcs, persans, arabes, sépharades, arméniens et chypriotes du XIIIème au XVIIème siècle. A la croisée des chemins, des cultures et des expressions artistiques, ces musiques restent encore très vivantes. Elles témoignent d’une énergie exaltante et nous invitent au respect et à la tolérance.

Après un Quartier d’Hiver autour des Llegendes de Catalunya, Canticum Novum nous embarque cette fois-ci pour un voyage au mont Ararat. Point culminant de l’Arménie, cette montagne sacrée recouverte de neiges éternelles, aurait la faculté, selon la croyance chrétienne, de faire renaitre toute vie après le déluge. En reprenant ce nom, le programme musical Ararat a été conçu en 2015, à l’occasion du centenaire du génocide Arménien comme un dialogue interculturel entre la France et l’Arménie. Rappelons que ces liens ont été noués, il y a fort longtemps, à l’époque des Croisades où la grande famille poitevine des Lésignan régna un temps sur Jérusalem, Chypre et l’Arménie. Une influence qui perdurera jusqu’à la fin du royaume d’Arménie, laissant derrière elle un héritage musical d’une infinie richesse.

 

L’Ensemble est soutenu par la Ville de St-Etienne, le Département de la Loire, la Région ARA, la DRAC ARA et ponctuellement par la SPEDIDAM, l’ADAMI et le FCM.

 

 

Retour