logo Achetez vos places

Simon Ghraichy, piano

Schumann – Humoresque opus 20
De Falla – Albeniz – Villa-Lobos – Marquez

 

NUMÉRO 10

Jeudi 3 août – 21h30
Théatre de Verdure, Labeaume
Tarifs de 20 à 30 €

Achetez vos places

Programme
R. Schumann, Humoresque opus 20
E. Lecuona, 4 danses afro-cubaines
C. Debussy, La sérénade inerrompue (des préludes vol.I)
M. De Falla, Andaluza (des 4 pièces espagnoles)
I. Albéniz, Asturias (des chants d’Espagne)
H. Villa-Lobos, New York Skyline
H. Villa-Lobos, Festa no sertão
A. Márquez, Danzón N°.2

simonghraichy.com

 

YouTube-icon-dark Découvrir un extrait

 

 

 

Simon Ghraichy, piano
Schumann – Humoresque opus 20 – De Falla – Albeniz – Villa-Lobos – Marquez

 

« Un musicien de classe mondiale au talent incroyable » selon la chaîne américaine NBC news, « La rockstar du piano », d’après le quotidien latino-américain La Republica, « Un pianiste inclassable » dixit Yann Barthès…

Simon Ghraichy ne cesse de susciter des commentaires élogieux à travers le monde. Bousculant les codes du classique, il est apprécié par ses pairs pour sa virtuosité et ses orientations artistiques marquées, ainsi que par des auditeurs moins aguerris pour sa personnalité décomplexée et son charisme. Pour preuve, une standing ovation est venue couronnée chacune de ses récentes performances dans des salles aussi prestigieuses que le Carnegie Hall de New York ou le Théâtre des Champs-Elysées de Paris.

Véritable concentré de mondialisation à lui tout seul, Simon Ghraichy est mexicain par sa mère, libanais par son père et français d’adoption. En février 2017, il sort sont dernier album « HERITAGE ». Celui-ci propose un parcours transversal qui met en regard l’influence de ses origines latino-américaines et son propre héritage hispanique. On y retrouve des compositeurs latinos, espagnols, français ou américains ayant composé dans l’esprit hispanique.

Pour sa venue en Ardèche, Simon Ghraichy propose un programme original et audacieux brisant la frontière entre la musique classique de tradition européenne et les musiques du Nouveau Monde.

 

Sources : France musique, Paris Match, Le Parisien

 

Retour