logo Achetez vos places

Vendredi 26 juillet à 19h

Rocher des Curés, Chapias

 

homme_arbres

HOMMAGE A GIONO

Tarifs de 10 à 15 €

achetez

L’Homme qui plantait des arbres

Texte de Jean Giono
Partition sonore de Georges Bceuf
Production du Festival de Chaillol
Bénédicte Debilly, voix
Joël Versavaud, saxophones
Claudio Bettinelli, percussions

 

Pour cette création, le festival de Chaillol a reçu le soutien de la Direction des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur de l’ADAMI, de la SACEM, du GMEM-Marseille, Centre National de Création, de la Ville de Gap.

 

retour

Ⓒ Alexandre Chevillard

« Cette nouvelle de Jean Giono est aujourd’hui considérée comme une œuvre majeure de la littérature pour la jeunesse. Manifeste écologiste pour les uns, humaniste pour les autres, L’Homme qui plantait des arbres est à l’évidence un texte ouvert, qui se prête à une lecture plurielle.

Elzéard Bouffier, berger solitaire, qui fait renaitre une région des Alpes de Hautes-Provence en y plantant des glands dans le silence d’une nature austère n’évoque-t-il pas la figure du poète, solitaire vigie ? Comment ne pas être sensible à l’engagement désintéressé de ce personnage, qui sème inlassablement, n’espérant d’autre récompense que la renaissance de sa vallée ? »

Michaël Dian, directeur du Festival de Chaillol

arbres