logo Achetez vos places

MADALENA

Choeur populaire féminin des Pays d’Oc

 

Bandeaux web- madalena 2

 

CHANTS POLYPHONIQUES OCCITANS


Samedi 06 Février • 20h30

MEYRAS • Espace Animation

Dimanche 07 Février • 17h

LES VANS • Eglise


 Tarifs de 10 à 15 €

Achetez vos places

 

PROPOS D’AVANT CONCERT

Découverte des œuvres / Rencontre avec les artistes.
MADALENA, « L’histoire d’une prière oubliée »
06 Février • 19h15 > MEYRAS
07 Février • 15h45 > LES VANS

 

DISTRIBUTION

Chœur populaire féminin des Pays d’Oc
23 chanteuses du Sud :
Narbonne, Carcassonne, Toulouse,
Montpellier, Marseille, Arles…

Chant, percussions
Hélène Arnaud, Karine Berny, Magalona Bizot-Dargent, Magali Bizot, Myriam Boiserie, Lise Borki, Muriel Chiaramonti, Marie Coumes, Laetitia Dutech, Iza François, Colette Guilhem, Carole Lazzeri, Gaëlle Lévêque, Géraldine Lopez, Annie Maltinti, Dalele Muller, Hélène Pagès, Audrey Peinado, Mélodie Perrin, Marie-Noëlle Pieracci, Camille Simeray, Caro- line Tolla, Fanny Tulasnes

Manu Théron
Direction et composition d’après la cantilène à “Sancta Maria Magdalena”

 

MADALENA
Choeur populaire féminin des Pays d’Oc

 

 

La Célébration d’un mythe ! 

Il y a deux ans déjà, Labeaume en Musiques recevait Manu Théron avec Lo Còr de La Plana pour un concert à tonalité méridionale. Aujourd’hui, c’est avec un chœur composé de 23 chanteuses des pays d’Òc, interprètes reconnues de la polyphonie occitane qu’il présentera la Madalena.

La Madalena est la résurrection d’un récit populaire médiéval « La Cantilène de Sancta Maria Magdalena » dont la partition a été égarée il y a plus de deux siècles. Mise en musique et arrangée par Manu Théron, cette composition nouvelle s’inspire des témoignages collectés depuis la fin du XIXè siècle et enrichie d’autres airs traditionnels méditerranéens tels que la Taranta d’Italie du sud ou les Hadras du Maghreb.

Dans cette réadaptation, « La Cantilène de Sancta Maria Magdalena » est ponctuée de chants populaires en relation avec l’histoire de la sainte. Son originalité repose alors sur sa forme polyphonique – qui n’est pas traditionnelle ici – à l’amplitude resserrée mettant en valeur l’expressivité et la générosité du chant de ces 23 femmes, soutenues par le rythme passionné des percussions.

Cette recréation fait de la Madalena une célébration exaltante de la féminité qui s’affranchit de toute conformité à l’orthodoxie catholique tout en magnifiant le divin et en l’agrémentant de multiples influences musicales.

 

 

Découvrir un extrait

YouTube-icon-dark  MADALENA

 

 

 

Retour